Smart side of the moon ELLE(s)

la face cachée de l'écriture

UN ENFANT DE SAINT JEAN

“Un enfant…” est en cours d’écriture depuis deux ans. Le projet est intimidant, l’écriture difficile…

Une saga de marins sur plus de soixante ans…

Une réflexion sur la mer et la vieillesse…

je vous en dirais plus prochainement.

Plus bas le début du premier chapitre intitulé “de nos jours à la Pointe”.

Le jour ne veut pas se lever sur l’horizon.
Le soleil peine à sortir de la brume du petit matin, encore engourdi de sa longue et fraîche nuit. Seule la couleur blanche de quelques voiliers au repos ressort dans le paysage monochrome.

Aucun bateau de pêche ne pointe le bout de son étrave, l’homme est étonné. Pas de goélands non plus.
Il est seul, assis sur le banc en bois. Un très léger crachin dépose une fine pellicule humide sur son front et ses mains. Une chrysalide poreuse qui le protège et le fait voyager.

… Les voiliers…

Il ne les a jamais aimés, toujours à lui casser les pieds lorsqu’il rentrait au port. Il lui semble maintenant que cela fait longtemps qu’il est revenu de mer et qu’il n’est pas reparti. Mais il n’est pas certain.

Il est immobile depuis un long moment et se sent bien. La pluie fine un peu salée lui picote la figure, il retrouve les sensations des petits matins au large de la mer d’Irlande. Son corps s’en rappelle, et les images se font plus nettes. Il frissonne quand la risée frise la surface de la mer. Mais il a l’habitude, il est marin. Il met la main dans sa poche de pantalon. Son couteau est bien là, le contact du manche en bois le rassure.
Il attend les bateaux. Le père va certainement revenir bientôt et il l’aidera, comme il l’a toujours fait. Sa mère, ou peut-être sa femme, viendra le rejoindre tout à l’heure et ils iront ensemble à l’usine y déposer les paniers de sardines. La porte d’entrée doit être derrière ces immeubles neufs, certainement. Il s’en souvient bien.

Les promeneurs se seraient étonnés de voir un vieil homme en chausson perdu dans ses pensées, simplement vêtu d’un tee-shirt élimé et d’un jogging sans âge.

CONJUGAISONS

Conjugaisons

Une folie passagère, qui en trois semaines de JANVIER 2018 est devenue réalité.

Jongler avec les mots fait partie de mon quotidien depuis toujours. Un jour, ainsi que je vous le raconte dans mon avant-propos disponible ici, j’ai repris inconsciemment mon stylo bic jaune, mes carnets d’école et je me suis mis à divaguer devant quelques verbes. JE-TU-IL-NOUS-VOUS-ILS. Quels sens allais-je leur donner ? Vers quels rivages mon écriture inconsciente allait-elle se diriger ?

Exercice très cathartique, que j’ai refusé de retoucher à la relecture. À prendre tel quel, comme des tapas brûlantes que l’on saisit avec les doigts et qui sont à consommer avec parcimonie, le temps de la réflexion.

Essayez à votre tour, on se prend rapidement au jeu.

Cover de ELLE(s)

ELLE(s) vous ouvre ses portes…

Cette aventure a démarré il y a quelques mois, en avril 2017 pour être plus précis, et je souhaitais partager avec vous les coulisses de cette folie, qui dépassait largement le cadre d’une écriture linéaire.

ELLE(s) est autant un roman qu’une aventure et un cheminement dans un monde empli d’anecdotes, d’images fortes, de musiques et de rencontres. Chaque chapitre est une mini-histoire inspirée de mes émotions du moment, parfois noires, parfois très colorées, et si vous avez aimé l’histoire son arrière-plan vous parlera.

L’écriture est un art passionnant, les doigts et le crayon sont parfois hésitants, parfois ils n’obéissent pas du tout à votre rationnel et partent dans des directions insoupçonnées, parfois vous avez un mal fou à aligner trois mots simplement parce qu’ils ne sont pas là, ils ne flottent pas autour de vous et vous êtes scotché devant un carré blanc qui reste stérile. Il vous faut le laisser tranquille, un jour il vous apparaitra comme une évidence, et petit à petit les reliefs apparaissent, les personnages débarquent et il faut être prêt à les raconter.

Pendant ELLE(s), un petit carnet rouge ne m’a pas quitté, il m’a servi à accrocher des instantanés qui ensuite se développaient sur le clavier. Mon Polaroïd à émotions. Ils sont encore prés de moi et vont progressivement rejoindre ce site.

L’histoire peut commencer ici…

Smart Side Of The Moon 2017

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer