Chapitre 1 – Un matin bleu océan

Gabriel n’en revenait pas.
Il avait devant lui un vin bleu. La bouteille était transparente, d’une forme assez étrange qui ne lui rappelait aucune autre

Chapitre 2 – Un dimanche rouge de vide

Afin de se remettre la tête dans le bon sens, Gabriel décida de partir à l’exploration de son frigidaire. Son estomac criait famine et ses jambes le portaient à peine.

Chapitre 3 – Lundi matin, début de la quête

Aujourd’hui tout allait pour le mieux. Oublié le dimanche d’errance qui avait vu se succéder, dans l’ordre, une courte cure d’eau gazeuse, une salade (dé)composée…

Chapitre 4 – Mardi matin à l’Ouest

Il se réveilla avec les mouettes et une faim de loup. L’air iodé était un démultiplicateur d’appétit.

Chapitre 5 – Toujours mardi, mais à la crêperie !

Roger ne changeait pas, les années ne semblaient pas avoir de prise sur ses chemisettes hawaïennes ni ses rouflaquettes. Idem pour sa crêperie-bazar.

Chapitre 6 : Encore mardi, qu’elle est longue cette journée !

Gabriel a marché toute l’après-midi sur un tapis roulant fait de crêpes.
Port de plaisance, centre nautique, sentier des douaniers, plage, digue

Chapitre 7 : Radio nostalgie

Bon, réfléchissons un peu ! Gabriel était perplexe, mi-énervé mi-excité.Ses agapes de la veille l’avaient calmé et fait momentanément oublier l’origine de sa venue, mais il ne devait surtout pas perdre le fil conducteur…

Chapitre 8 : Van, couvert mais pas brumeux

La pointe n’avait pas changé, elle était toujours à la même place, ce qui tombait bien car c’est là qu’il allait. Sauvage était le mot qui convenait pour décrire cette avancée qui faisait face à l’océan…